DANSES ÉTHNIQUES

Je maitrise et enseigne diverses danses ethniques, et j’aime aujourd’hui particulièrement m’inspirer de ces dernières pour créer : dans mes performances, la mise en scène, les spectacles que j’écris… Voici un aperçu de certaines de ces danses et leurs explications.


DANSE BOLLYWOOD

11229581_845179872227652_3838761754639045921_o

La danse bollywood est née avec la production cinématographique de Bombay. Elle se base sur les danses indiennes traditionnelles et sacrées du nord au sud de l’Inde: kathak, barata-natyam, odissi et les danses folkloriques; auxquelles se mêlent des danses modernes occidentales à la mode. Une danse subtile et grâcieuse, qui allie dynamisme et douceur jusqu’au bout des doigts.  Lors de mon enseignement, j’introduis des exercices de yoga et d’étirements, un apprentissage technique et chorégraphique dans une ambiance chaleureuse et ludique.


DANSES ORIENTALES

Patiente, ça vient! C’est le sujet que j’ai le plus étudié… il y a beaucoup à dire!


DANSES TZIGANES
1920293_781694578576182_3689749423638258773_n

Lorsque l’on parle de danse gitane et tzigane, il s’agit des danses des peuples Roms originaires du nord de l’Inde. Suite à des vagues de migrations forcées à l’origine, nous les retrouvons dans de nombreux endroits du monde. Possédant d’excellentes compétences dans les métiers de la métallurgie, de la vannerie, et du soin des animaux, ils attirèrent les grands chefs conquérants de l’époque: une main d’oeuvre utile pour constituer leurs armées (à l’époque des organismes privés). A cette première vague suivirent de nombreuses vagues migratoires et une installation tout au long de leur parcours, globalement de l’Inde à l’Espagne mais aussi au Brésil (soins des prisonniers noirs durant la traversée en bateau). Certains demeurent nomades, d’autres se sédentarisent.

  • Tzigane ROM DE TURQUIE

Une danse d’improvisation fréquemment en 9/8, qui autrefois comprenait beaucoup d’acrobaties et se dansait avec des cymbales de doigts. Elle peut se danser de manière très féminine ou très masculine, selon la musique, le style…

  • Tzigane du nord du rajasthan: KALBELYA
1.-www.flickr.comphotos73491565@N058656584645Cette danse est celle des Kalbelia, une communauté gitane originaire du désert du Thar dans l’état du Rajasthan au nord de l’Inde. On retrouve des Kalbelia dans d’autres régions également aujourd’hui. Une danse d’improvisation énergique comprenant de nombreux tours, une gestuelle riche évoquant le cobra, des acrobaties… les kalbelia aiment s’inspirer de tout ce qui leur plait et malgré une base fixe, comme chaque danse elle évolue avec le temps. Gulabi Sapera est une grande personnalité de cette danse et a été la première à la produire sur scène.

Présentation d’un cours

  • Tzigane Rom de ROUMANIE

Présentation d’un stage que j’ai organisé à Lyon avec l’ensemble Kelen Amentza et Pat la Gadji


DANSE BALINAISE206999_1030848733080_2563_n

La danse balinaise est une danse traditionnelle et sacrée. Il s’agit plutôt de théâtre dansé, accompagné de voix féminines et masculines et d’un gamelan (excepté le Sanghyang dedari, danse de trans, et le Kecak: photo à droite).

1915545_1189016487175_6651218_nLa plus commune est le Légong, qui selon la tradition représente le ballet céleste de nymphes. Une danse féminine et gracieuse, d’une très grande précision des mouvements de la tête, yeux, mains et doigts. Généralement les spectacles sont long et traitent de démon, de guerres, de divinité…

1915545_1189016607178_670120_n

Certaines traitent de Rangda la sorcière et Barong le lion ou le dragon qui représente le bien.

leiya bali

D’autres sont aussi de l’animation créée dans certains objectifs, comme l’accueil des visiteurs sur l’île: Pendet welcoming. (J’ai également assisté à du théâtre et des danses/théâtre humoristique présenté toute la journée et toute la nuit durant une cérémonie des morts durant et après l’inhumation.)

11201630_822012851211021_9096741471668413034_n

Le gamelan est un ensemble instrumental traditionnel composé de percussions: gong, métallophones de différents types (saronpekingdemungslentemgender), xylophone (gambang), tambours de divers types (ciblon, kendang). Peuvent également s’ajouter de la flûte appelée suling et des instruments à cordes frottées comme une vièle à pique, ou pincées comme le kacapi  qui s’apparente à une cithare. Les pratiques se font tous les jours, dans le lieu où se trouve le gamelan.

1915545_1189007206943_3023304_n
J’ai eu l’occasion d’en voir dans la rue et d’y participer à Bali vers Ubud notamment. Un gamelan ne se déplace pas car il est conçu et créé en fonction du lieu, de son énergie, accordant sa vibration avec celle du lieu…

1915545_1189007486950_7237842_nL’apprentissage de la danse se fait dès le plus jeune âge en cours ouverts et gratuits (à l’époque) de manière amateur, et les familles louent les costumes pour les représentations, trop onéreux pour eux pour les posséder. Ils sont faits de magnifiques batik fait main assemblés dans un ordre particulier, de fleurs dans les cheveux, des masques d’animaux…

206535_1030848613077_996_n

 

 

 

 

 

 

 


 

DANSE TAHITIENNE

11093693_10206321539338966_1218310509_n

La danse Tahitienne se compose de différentes danses. La plus commune se nomme le tamure. L’homme effectue un mouvement de battement de cuisses, et la femme des roulements de hanches très rapides. Chaque mouvement des bras et des mains comporte une symbolique. L’accompagnement musical est un ensemble de percussion nommé to’ere. Les costumes et couronnes sont fait en matière végétale : coquillages, fibres végétales, fleurs.
11093745_10206236350649302_574806529_o  11153562_10206236355289418_1987813706_o


DANSES MÉDIEVALES

J10404353_510401629088641_1866313999789820117_n‘ai créé la compagnie Morena que je dirige en 2014. Nous animons des mariages médiévaux. Lorsque l’on parle de danses médiévales, ils s’agit généralement souvent de danses renaissances. Mais il y a quelques écrits de danses médiévales. Comme toute danse évolue avec le temps, je me permets quelques petites libertés sur certaines danses dans l’aspect visuel de la chorégraphique, notamment pour la tarentelle.

 

ARTS DE RUE

10155366_781693478576292_7591528823018629586_nBolas (chaînes enflammées) danse e12552853_956320661113572_5968193319624568747_nt percussions / Danse déambulatoire (avec ou sans musique live) / Festivals

 

10307235_781693998576240_1112007606654059130_n


DANSES TRADITIONNELLES JAPONAISES

On parle de Nihon-Buyô qui signifie Nihon : Japon et buyô : danse.

C’est une des formes d’arts scéniques traditionnelles au Japon, comme le théâtre Nô, le Kyôgen, le Kabuki, le Bunraku.

Elle a pour origine la danse du kabuki (kabuki-odori). Dès le 17ème siècle, cette danse commença à se séparer du Kabuki suite à des performances indépendantes du Kabuki par certains chorégraphes. On retrouve dans la danse nihonbuyo certains éléments des autres formes scéniques, tel que la marche du nô. Elle comprends plusieurs style : le kabuki-buyô développé à Edo basée sur l’odori qu’on retrouve dans les pièce de théâtre kabuki (performé par des hommes ou des femmes), l’oshûgi-mai (danse de cérémonie, influencées du nô), le kamigata-mai (développé à Osaka et Kyôto).

Ce terme, donné au 19ème siècle par Shôyo TSUBOUCHI, désigne les différents types de danses au Japon. Il englobe deux formes de danse aux histoires différentes : le « mai » (danse statique aux mouvements abstraits) du région du Kansai et de l’« odori » (danse dynamique aux mouvements rythmiques) de la région du Kantô. On retrouve également des mouvements dynamiques et rythmiques qu’on appelle furi (mimique), traduisant l’expression dramatique et figurative.

L’une des plus anciennes de ces écoles est l’école Nishikawa fondée par Senzô NISHIKAWA Ier (1697-1756) un des chorégraphes les plus influents du Nihon-Buyô.

Mon professeur : Sengiku BANDO.12373438_935828813162757_3204018508138505794_n